Arbre mort

Du bois mort pour un sol vivant :

La présence de bois mort est un facteur essentiel pour la bonne santé de la fertilité des sols forestiers. En se décomposant lentement, les arbres morts se transforment en humus.

Ces sols fertiles accueillent d’innombrables espèces d’insectes, de vers, de bactéries, de champignons, qui participent également à la dégradation des bois morts et qui font partie du cycle naturel. Ainsi, les champignons décomposent la cellulose du bois et la rendent plus digeste pour les autres espèces.

Une nourriture pour divers hôtes :

Un animal forestier sur cinq dépend du bois mort pour sa survie. Ceux qui s’en nourrissent sont :

–  Les xylophages

– Les coléoptères, notamment les scolytes, ils percent des trous et y pondent des œufs.

– Le célèbre lucane  cerf-volant espèce protégée)

– De nombreuses larves d’insectes

Un lieu de vie pour de nombreux animaux :

Pour s’abriter, hiverner, chasser, nicher ou pondre.

  • Des insectes : coccinelles, perce-oreilles, mille- pattes, fourmis, papillons, abeilles et guêpes solitaires.
  • Des oiseaux cavernicoles : mésanges, sittelles, chouettes, pics…
  • Des mammifères : chauves-souris, loirs, hérissons
  • Des amphibiens : grenouilles, crapauds, tritons, salamandres
  • Mais aussi limaces, escargots, araignées, reptiles, rongeurs…